Deux rencontres avec nous à Paris vendredi 4 décembre

by Bible.In.Its.Traditions

Jérusalem prend part au deuil de Paris. Dans les récents attentats à Paris, l'École Normale Supérieure déplore deux pertes. Trois étudiants de Paris-Sorbonne ont été tués... Un grand professeur de cette université nous écrivait à ce sujet :

"Je pense à la phrase de Nietzsche : 'le fanatisme est la seule force d'âme qui reste aux faibles.' Notre résistance est de continuer à travailler et, autant que possible, à penser."

Poursuivant l'inspiration des fondateurs de La Bible de Jérusalem, les contributeurs à La Bible en ses traditions constituent une "communauté de chercheurs de vérité." Étudier les Écritures, apprendre à aimer leurs interprétations multiples, sous le regard de l'Unique, est aussi une réponse au fanatisme...

Amis et collaborateurs parisiens, venez nous retrouver vendredi prochain le 4 décembre

à 14 heures à la Sorbonne-Paris IV, Séminaire du Prof. Gérard Ferreyrolles, sur la littérature du XVIIe siècle.

"Bible et littérature au XVIIe siècle : la cas de la Passion selon saint Matthieu, traité dans le cadre du programme de recherches La Bible en ses traditions"

alt

à 17 heures 30, à l'École Normale Supérieure :

Salle Dussane, 45 rie d'Ulm, 75 005 Paris,
dans le cadre de la Journée d'étude
"Pierre angulaire : la Bible au croisement des disciplines"

17h30 Olivier-Thomas Venard (ÉBAF – O&M) : La Bible comme lieu de rencontre entre l’École biblique et archéologique française de Jérusalem et l’École Normale Supérieure : le programme de recherches « La Bible en ses traditions »

Née d'un constat d'obsolescence scientifique et littéraire fait lors de la dernière révision d'importance de La Bible de Jérusalem, aux alentours de l'an 2000, "La Bible en ses traditions" fut d'abord un projet éditorial. Au fil des expériences, des colloques et des années, le projet éditorial s'est mué en un véritable programme de recherches interdisciplinaire et international, et s'est doté d'une technologie digitale très innovante. C'est dans ce cadre que l'EBAF s'est rapprochée institutionnellement de l'ENS, pour permettre à de jeunes intellectuels français de haut niveau de venir passerun semestre ou une année à Jérusalem comme assistants de recherches. Nous décrirons le programme de recherches et ses objectifs, et préciserons les offres de collaboration proposées par l'EBAF aux universitaires parisiens dans le cadre de ce programme.

18h

Tiphaine Lorieux (ENS) : Présentation du séminaire BesT 2015-2016

Anne-Claire Lozier (ENS), Élisabeth Vuillemin (ENS) :
Quelques résultats du séminaire “BesT” d’élèves organisé à l’ENS sur Mt 5, 1-11 (les Béatitudes)

Lancé à la suite d'une participation, en tant qu'assistant à Jérusalem, au programme "Bible en ses traditions", ce séminaire d'élèves se veut un des lieux de collaboration des deux institutions (ENS - EBAF), en permettant aux élèves et jeunes chercheurs de développer ensemble des recherches personnelles et originales autour d'un objet commun (la réception du sermon sur le montagne en Mt 5-7) et dans un esprit pluridisciplinaire. Nous évoquerons la méthode adoptée avant d'exposer brièvement quelques uns des résultats obtenus."

alt