Ouvrages imprimés parus ou à paraître

by Bible.In.Its.Traditions

Un aperçu du prochain volume de notre collection

Clôture en cours de l’édition de la Passion selon Saint Matthieu (Mt 26-28)

Tous les assistants au travail au printemps dernier

Effervescence accrue, en ces derniers mois de 2020, dans les bureaux hiérosolymitains de La Bible en ses traditions. La majeure partie des assistants de recherche entrent dans la dernière ligne droite de l’édition de la Passion selon Saint Matthieu.

Depuis 2005, sous la direction du Fr. Olivier-Thomas Venard, avec la constante assistance de Bieke Mahieu, des dizaines de chercheurs auront collaboré à ce projet, qui fut le véritable laboratoire expérimental de La Bible en ses traditions.
En 2018, la décision avait été prise de s’en tenir au matériel scientifique collecté au fil des années pour en lancer l'édition imprimée. Les frères Peeters nous encouragèrent, proposant d'éditer ce qui aura tout d'une encyclopédie matthéenne de la Passion en un volume de deux ou trois tomes dans notre collection.
Au fur et à mesure de la relecture systématique par le comité éditorial et divers assistants, Bieke Mahieu a préparé les textes pour la mise en page et l'impression, avec l'acribie qu'on lui connaît. Jusqu'à l'avant-dernière étape, l'ensemble du travail se fait en ligne, dans le laboratoire dédié sur notre plateforme collaborative constamment perfectionnée par Fr. Kevin Stephens.
En août 2019, l’équipe envoyait le chapitre 26 aux éditions Peeters et fin janvier 2020 le chapitre 27, puis le chapitre 28 et des centaines de notes de synthèses afférentes à la Passion « en ses Traditions », jusqu'au mois de mai. Les normaliens de l'année 2019-2020, Pauline Micos, Geoffroy Aujay de la Dure et Arthur Lesage pilotés par Bieke Mahieu, ont contribué à la relecture éditoriale.

Au total : 5 versions (le texte byzantin, le Textus Receptus, le « Nestle-Aland », la Vulgate et la Peshitta) de la Passion selon Saint Matthieu traduites et mises en regard, 28 thématiques traitées (de la critique textuelle à ... la danse !), réalisées par plus de 60 contributeurs : en 2 beaux volumes de plus de 400 pages chacun, la publication est espérée pour la fin de l'hiver ou le printemps 2020-2021.

Édition de James

Autre chantier très avancé de La Bible en ses traditions : l’édition de l’Épître de Jacques en anglais, dont les traductions et annotations ont été réalisées par le prof. Martin Albl (Marquette University, Milwaukee, WI). C’est Joseph Ahmad, notre assistant venu de Notre-Dame University, et Fr. Łukasz Popko, directeur du comité éditorial de la BEST, qui ont la responsabilité de ce projet. Avec le Comité, ils se sont retrouvés chaque semaine pour affiner la traduction des textes latin et grecs et mesurer l’avancée de l’entreprise.

De son côté, Joseph relit et corrige l'annotation pour la rendre conforme aux standards de la collection, enrichissant occasionnellement certaines notes. Il implémente également dans notre base de données la bibliographie de l’édition critique à venir. Le travail éditorial autour de ce texte et de ses variantes a une saveur bien particulière dans le contexte de la Jérusalem d'aujourd'hui.

« Il est intéressant de noter que le texte grec a des connotations plus mystiques et philosophiques que les traductions anglaises habituelles, qui mettent davantage l'accent sur l'éthique et la morale. Je suis également intéressé par les dimensions juives de l'épître, qui sont illustrées dans nos notes. Il est évident que Jacques lui-même était juif – et, si Hégésippe a raison, membre de la caste des prêtres. Il est donc tout à fait naturel que le type de langage utilisé par Jacques soit si particulier. Il a écrit en grec, mais avec un esprit sémitique. » – Joseph

Miroir juif des évangiles : un premier volume des « Essais de La Bible en ses Traditions »

Notre collaboratrice Sœur Agnès (Nathalie Bruyère), a publié en avril le fruit de plusieurs années de découvertes, de rencontres et d’amitiés en Israël, ainsi que d’études et de recherches menées dans le cadre de «la Bible En Ses Traditions», en partenariat avec Domuni Universitas.

En quelques chapitres synthétiques,voici une initiation au contexte juif des évangiles.

Tout en retraçant les conditions historiques de leur composition, cet ouvrage présente les principales sources littéraires juives de l’époque et ce qu’elles apportent à la lecture des textes fondamentaux pour la foi chrétienne. Sœur Agnès (Nathalie Bruyère) approfondit la démarche d’audacieux savants de notre temps qui — en 2011 pour la première fois de l’histoire — ont publié une édition du Nouveau Testament entièrement annotée par des Juifs, le Jewish Annotated New Testament (Oxford University Press, 2011, 2017).

Ce Miroir s’adresse à toute personne de bonne volonté désireuse d’œuvrer, avec intelligence, à la compréhension mutuelle entre Juifs et Chrétiens aujourd’hui et de promouvoir leur coopération au service du bien commun.

Un gros « Bouquin » sur Jésus, à l'horizon

Piloté pour *la Bible en ses Traditions* par fr. Renaud Silly, O.P., professeur d'Écriture sainte aux *Studia* de la Province de Toulouse et collaborateur régulier à l'École biblique, en dialogue avec Olivier-Thomas Venard et le Comité éditorial, dans l'esprit de notre beau Hors Série du Figaro l'an passé, ce dictionnaire largement composé à partir du matériel accumulé au fil des ans dans notre plateforme-base de données **bibletraditions.org,** s'est donné pour but d'unir approche historique et histoire de la réception en plus de 400 entrées. >Il sera à découvrir dans la collection «Bouquins », chez Robert Laffont, au printemps 2021.